Se réorienter dans l’ESS | Supplément d’âme | Ecouter les conseils des autres

Découvrez vite les Bananews de la semaine !

Cette semaine… Le sens n’est pas un métier. Si vous n’aimez pas l’audit, vous n’aimerez pas l’audit environnemental. (Jean-Philippe Teboul) 

L’événement de la semaine

Se réorienter dans l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) sans fantasmer

Plébiscité par les personnes en quête de sens, l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) concerne de plus en plus de projets de reconversions professionnelles. Si c’est votre cas, prenez le temps de découvrir Orientation Durable (cabinet de recrutement de l’ESS et de l’intérêt général), ses offres d’emploi mais aussi sa vision du recrutement dans l’ESS.
On est par exemple très sensible aux mises en garde de Jean-Philippe Teboul, Directeur associé chez Orientation Durable, quand il précise : “Nous écartons les candidats pour qui le « sens » est un critère suffisant en lui-même, destiné à résoudre toutes leurs ­interrogations et toutes leurs aspirations. Le sens n’est pas un métier : si vous n’aimez pas l’audit, vous n’aimerez pas l’audit environnemental.”
Et on note ce conseil précieux qui résonne avec notre approche méthodique de la réinvention professionnelle : “Il faut se poser des questions du type : « Est-on plutôt réformiste ou systémique ? ». Si on veut changer le monde, on ne sera pas heureux aux Restos du cœur, car ce n’est pas leur mission. On peut aussi améliorer la vie des ouvriers des usines asiatiques en étant un acheteur responsable. Mais, comme on ne voit pas le résultat, on peut continuer à être malheureux au quotidien si on ne supporte pas la pression des négociations avec la grande distribution…”
Bref, dans l’ESS comme dans les autres pans de l’économie, connaitre ses préférences, son mode de fonctionnement et ses leviers de motivation semble un pré-requis à des décisions de carrière pertinentes.

L’inspiration de la semaine

Ecouter Yannick et Sandrine Roudaut pour apprendre à s’écouter

Cette semaine on choisit le premier épisode du podcast Supplément d’âme, créé et animé par la talentueuse Laura-Jane Gautier, pour prendre une grande bouffée d’inspiration.
En novembre 2018, elle interviewait Yannick et Sandrine Roudaut sur leur parcours et leur engagement en faveur de l’environnement. Pas d’épiphanie ici, mais plutôt une longue mutation faite de prises de conscience successives, de changements au quotidien et de décisions professionnelles courageuses.
On aime l’humilité et l’intelligence avec lesquelles ils nous invitent à trouver, à notre tour, notre vérité.
Alors on ferme les yeux, on monte le son et on écoute ce couple hors du commun.

Un Banana Tip pour la route !

Ecouter (ou pas) les conseils des autres

“Je te verrais bien avocate”, “C’est hyper risqué de reprendre des études à ton âge !”, “Tu devrais démissionner, c’est sûr”… Ah tous ces “bons” conseils entendus d’un parent, d’un prof ou d’amis bien intentionnés, qu’on aurait pas dû écouter mais qui ont structuré des pans entiers de notre vie…
La surattention portée à l’avis des autres explique tant d’erreurs d’orientations et de mauvaises décisions professionnelles!
Devons-nous pour autant fermer les écoutilles et nous débrouiller tous seuls quand il s’agit de notre carrière ?

Dans cette courte vidéo, nous revenons sur le  mécanisme qui se joue lorsque nous donnons des conseils, et nous apprenons à redonner sa juste place aux autres dans nos réflexions, pour en faire de précieux alliés de notre réinvention professionnelle.

Vous avez bien 4 minutes ?

*Chaque semaine, Banana Method propose en vidéo un “Tip pour la route”: un petit conseil pour réinventer sa vie professionnelle sereinement.

Retour haut de page