Confinés | Système de valeurs | Témoignage de reconversion

Comment faire naître une étoile du chaos?

Cette semaine… Nos vies basculent dans une expérience dystopique : le confinement de la population pour faire face à une pandémie partie de Chine il y a quelques semaines… C’est terrifiant pour tous. Et terrible pour tous ceux qui en ont été ou en seront victimes.

Je ne veux choquer personne en disant cela, mais si de ce cauchemar pouvait naître une étincelle ? Les germes d’une nouvelle vie ? Un tel bouleversement (social, économique, personnel, …), vécu dans un cadre propice à l’introspection, a en effet toutes les chances de remettre en question notre système de valeurs. 
Cristina Comencini, dans sa saisissante tribune Chers cousins français” parue dans Libération le 12 mars dernier, parle d’une “épreuve de vérité”, car dans ce huis clos, “nous avons en face de nous la vie que nous nous sommes choisie”. Elle ose finalement parler de cette période trouble comme d’une occasion à saisir quand elle affirme que “nous sommes tous appelés à nous inventer à une nouvelle vie”.
 
Mais alors comment faire naître une étoile de ce chaos ?

Le Tip de la semaine

Questionner son système de valeurs

Sur quoi aujourd’hui ma vie est-elle fondée ? Quelles valeurs motivent mes décisions ? Qu’est-ce qui m’importe le plus ? 
Répondre à ces questions est une façon d’établir un état des lieux de nos valeurs, peut-être même de repérer une hiérarchie entre elles.
Mais qu’en est-il vraiment ? Comment incarnons-nous ces valeurs au quotidien, par quels choix, pratiques, organisation ou actes ?
Un écart entre nos valeurs et la façon dont nous les incarnons peut expliquer un sentiment de malaise qui explose dans certaines circonstances : devenir parent, perdre un proche, essuyer un échec, subir une grande déception professionnelle, etc.
Il est fort probable que la crise que nous traversons joue ce rôle de déclencheur chez certains. Elle interroge déjà l’utilité de certaines activités par rapport à d’autres, trouble les liens intergénérationnels, repositionne la solidarité dans notre organisation sociale, met en évidence l’interdépendance de nos vies.

Et cette crise pourrait bouleverser encore davantage nos systèmes de valeurs dans les mois qui viennent si l’on en croit le neuropsychiatre Boris Cyrulnik sur France Inter (dans l’émission Grand bien vous fasse, exceptionnellement à 9h aujourd’hui).
Il rappelle le rôle des crises dans l’évolution de nos cultures, quand par exemple le couple perd sa fonction de solidarité sociale, ou à l’inverse quand le foyer et les valeurs de la famille redeviennent une protection et un havre où se réfugier.

Écoutez-le au bout d’1h28 d’émission, ou mieux encore, prenez le temps d’écouter les presque 2 heures d’émission. Vous ne perdrez pas votre temps !

 

L’inspiration de la semaine

Écouter Solène, la prof qui rêvait d’une autre vie

  • Comprendre qu’il est temps de changer quelque chose,
  • Avoir besoin d’un déclencheur pour sauter le pas,
  • Renouer avec ses plaisirs de toujours…

… Dans cet épisode des Déviations*, Solène nous raconte de sa voix enfantine sa (longue… 14 ans !) déviation professionnelle, et nous apprend tellement sur tout ce qu’il  faut parfois pour vivre la vie dont on rêve.
Petit florilège :
“Quand je me suis rendue compte que j’y allais toujours avec deux boulets au pied et que j’en ressortais en me disant ‘Ah ça y est, c’est fait !’, je me suis dit peut-être que c’est un signe que je ne suis pas vraiment faite pour ça.”
“J’attendais […] de trouver le bon alignement des planètes pour me lancer”
“Parfois il suffit de changer une pièce (du puzzle)”
“On peut aller sur des terrains où on n’a pas de légitimité […] et l’acquérir petit à petit”


Merci Solène !

*Les Déviations est un podcast indépendant qui passe la parole à celles et ceux qui ont décidé de changer le cours de leur vie.

L’événement de la semaine

Un rendez-vous avec moi-même

Nous vous parlerons sûrement dans les semaines à venir d’événements virtuels, webinars et autres MOOCs qui permettent de s’enrichir à distance.
Mais aujourd’hui nous vous invitons à un autre type d’événement : un rendez-vous avec vous-même.
Rester chez soi est la consigne. Alors pourquoi pas en profiter pour prendre un temps qu’on ne prend jamais ? Une heure seul(e) avec soi ! Sans TV, radio ni téléphone.
Avec l’assistance d’une bonne application de méditation (Petit bambou par exemple) ou pas, être présent à soi-même nous semble être le meilleur événement à planifier cette semaine !

Retour haut de page